Le 11/9/2010, 22:43
Sicile 1/4 : Palerme, visite guidée

Comme je l’avais promis à quelques amis lors de mon départ pour la Sicile, voici quelques images et souvenirs, première page d’une série sur cette belle île italienne. Donc, arrivé à Palerme le 29 aout, et après 3 jours de visites, voici quelques éléments pour découvrir la ville ...

Les liens présents dans mes articles sur la Sicile pointent vers d’autres articles du blog ne contenant quasiment que des photos des lieux cités. Vous pourrez ainsi mieux les découvrir !


Un marché dans Palerme

Palerme est la capitale de la Sicile et aussi celle de la mafia sicilienne : rassurez-vous, à part sur quelques tags muraux ou l’information comme quoi les vitres du palais de justice sont blindées ... la mafia est invisible en ville.
Par contre, ce qui est visible dans cette ville, c’est l’aspect ancien, très ancien, et souvent mal entretenu, des bâtiments, rues et palais. La ville est globalement sale et des habitations très délabrées côtoient des palais tout aussi délabrés, qui côtoient des maisons modernes et saines... bref, quelque chose de très intriguant. Cependant, cet aspect extérieur insalubre peut abriter des endroits bien entretenus au fond, comme l’Hôtel Orientale, où j’ai résidé, et qui est installé dans un ancien palais avec grand escalier de marbre rouge et hall impressionnant dans une petite cour privative fort sympathique !

Passons aux visites. Palerme regorge (déborde même) d’églises (chiesa) baroques toutes plus belles les unes que les autres, de l’Église du Carmel (Chiesa del carmine) à la Chapelle Palatine (Capella Palatina). La Cathédrale (Cattedrale), massive et située pas très loin du Parlement Sicilien, est moins surchargée que les autres églises que nous avons pu visiter, mais mérite tout de même le détour.


La Cathédrale de Palerme

Parmi les endroits qu’il est obligatoire de visiter à Palerme (un peu les "Louvre" ou "Notre Dame de Paris" locaux) il y a donc le Palais Royal (Palazzo Reale), où l’on peut visiter la Chapelle Palatine, petite église interne au palais, parfaitement invisible de l’extérieur, mais surchargée à bloc de mosaïques baroques et autres plafonds en bois en relief, colonnes représentants saints et scènes de la bible, bref, un chef d’œuvre.


La chapelle Palatine dans le palais royal

Le Palais Royal, quand à lui, abrite le Parlement Sicilien, que l’on peut visiter en dehors des sessions parlementaires, et présente de très belles pièces de palais aux plafonds peints, aux meubles d’époque, et nous montre aussi un peu de la politique locale : l’assemblée nationale d’ici est donc dans un ancien palais, et les députés siciliens peuvent voter les lois locales au milieu des peintures de Velasquez et travailler des sujets spécifiques dans un salon rouge aux plafonds impressionnants.


Une pièce du parlement sicilien dans le palais royal

D’autres visites à Palerme

Dans Palerme, il y a un autre lieu quasi incontournable, entre la via Maqueda et la via Vittorio Emanuele, la Piazza Pretoria, où l’on trouve 3 églises, une institution régionale, et une belle fontaine grecque aux nombreuses statues. Il y a tout d’abord la Martorana, une église baroque surchargée d’or, de mosaïques et de statues, un peu comme celle du Palais Palatin


La Martorana, une des trois églises de la Piazza Pretoria

Puis l’église Sainte Catherine, en face, légèrement plus sobre, mais toujours baroque


Vue des plafonds de l’église Sainte Catherine

Enfin, la fameuse fontaine grecque de la Piazza Pretoria, aux statues nombreuses encerclant le centre.


La fontaine de la Piazza Pretoria

Autour de la Piazza Marina

Dernier quartier que je vous invite à visiter, autour de la Piazza Marina et du Parc Garibaldi, vous trouverez Le Palazzo Mirto, palais d’époque aux nombreuses pièces contenant toutes sortes d’objets, avec ses écuries et ses chariots d’époque etc.


Le Palazzo Mirto

Ainsi que la Galerie Régionale du Palais Abatellis, le musée des beaux-arts local, qui présente des croix baroques, des panneaux de bois peints, quelques sculptures forts belles et une grande fresque sur la mort.


Le Palazzo Abatellis

Autre caractéristique, plus générale à la Sicile (car nous en avons vu partout) : les tags. Mais pas n’importe quels tags : les siciliens expriment leurs opinions politique (genre "libérez nos camarades anarchistes turinois" ou "la mafia c’est vous qui la choisissez dans les urnes : changez") mais les plus fréquents sont des messages que les chauds latins que sont les italiens affichent partout : dans les villes mais aussi dans les montagnes, bref, partout : tel jour, untel aime unetelle. Typiquement, j’ai pu lire des "Ti Amo" un peu partout ...


Les Siciliens affichent toutes sortes de choses (mais surtout des je t’aime) sur les murs de leurs villes, routes de montagnes, au pied des statues, dans les grottes etc.

Dernière chose intéressante en Italie : la nourriture, et plus particulièrement, les pâtes, les pizzas et les pâtisseries ! J’ai pu en profiter pendant ce séjour pour rapporter à quelques uns des spécialités locales, et aller en Italie pour y faire un régime n’est pas la meilleure idée qui soit :)


À Palerme comme ailleurs, les pâtisseries sont belles et parfois aux formes étonnantes

La suite de notre périple sicilien : vers Segeste, Trapani et Erice

1 Message